CONFUCIUS

lwf0002-copie-4.jpg

 Tzeu-hia demanda à Confucius :

— Yen-Hoei vous vaut-il ?

— Comme bonté, dit Confucius, il me dépasse.

— Et Tzeu-koung ? demanda Tzeu-hia.

— Comme discernement, dit Confucius, Tzeu-koung me dépasse.

— Et Tzeu-lou ? demanda Tzeu-hia.

— Comme bravoure, dit Confucius, Tzeu-lou me dépasse.

— Et Tzeu-tchang ? demanda Tzeu-hia.

— Comme tenue, dit Confucius,

Tzeu-tchang me dépasse.

Très étonné, Tzeu-hia se leva et demanda :

— Mais  alors, pourquoi  ces  quatre  hommes  restent-ils  encore à

votre école ?

— Voici  pourquoi, dit  Confucius.  Yen-Hoei,  si  bon, ne  sait  pas

résister. Tzeu-koung,  si clairvoyant, ne sait pas céder. Tzeu-lou, si

brave,  manque  de  prudence.  Tzeu-tchang,  si  digne, n’a  pas

d’entregent. S’ils me dépassent chacun par quelque qualité, ils me

sont tous inférieurs par quelque défaut. C’est à cause de ce défaut,

qu’ils  restent  à  mon  école,  et  que  j’accepte  de  les  traiter  en

disciples.

Léon WIEGER   —   Les pères du système 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site