Au seuil du silence

couchsoleil-cadre-1.jpg

La méditation est véritablement une chose très simple.

Nous la compliquons.

Nous tissons tout un réseau d’idées autour d’elle

Ce qu’elle est ce qu’elle n’est pas.

Elle n’est rien de tout cela.

Elle nous échappe à cause de sa simplicité même.

Parce que nos esprits sont si compliqués.

Usés par le temps, et nés du temps.

Cet esprit, ce mental dicte au cœur ses activités.

Et alors commence le malheur.

Mais la méditation vient tout naturellement.

Avec une facilité extraordinaire.

Quand vous marchez sur le sable.

Ou que vous regardez par la fenêtre .

L’extase de la solitude vient.

Quand vous n’avez pas peur d’être seul.

Quand vous n’appartenez plus au monde.

Quand vous n’êtes attaché à rien.

Alors comme l’aurore d’une belle matinée.

Elle vient silencieusement.

Traçant un chemin doré dans cette immobilité même.

Qui a existé dès le commencement.

Qui existe maintenant.

Et qui sera toujours la.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. danielepaul 2011-11-16

Merci pour cette jolie méditation

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×